Cameroun

Description

1. L’ANIMAL (LES PRIMATES DE LA MEFOU)
À Mefou, grâce à la participation d'une ONG, on parvient à sauver des singes dont le destin était très compromis par la folie, la cruauté ou la seule nécessité des homme. À ce jour, plus de 200 pensionnaires séjournent dans ce refuge 4 étoiles.

2. LA FEMME (SOIF D’ÉGALITÉ)
Au Cameroun, l'émancipation de la femme est un long parcours semé d'embûches. Actuellement, les femmes possèdent peu de droits, bien qu'un ministère leur soit dédié. En cas de décés de leur époux, c'est toujours sa famille qui hérite de ses biens.

3. DEVENIR ADULTE (ÉCOLES FAMILIALES AGRICOLES)
Pour améliorer la formation des jeunes en milieu rural, on a créé au Cameroun les EFA : les Écoles Familiales Agricoles, qui permettent, grâce à des financements privés, de donner aux jeunes une formation qu'ils transmettront à leur tour aux membres de leur famille.

4. L’EAU (UN AVENIR EN EAU TROUBLE)
Au Cameroun, la gestion de l'eau est plutôt confiée aux autorités locales, qui doivent elles-mêmes assurer l'éducation des populations à un usage correct de la ressource. Dans les campagnes, le changement climatique n'est pas sans conséquences.

5. LA NATURE ET L’HOMME (LE GIC DE MAMBINÉ)
Parce que "un bras seul ne peut pas attacher un paquet", les agriculteurs du Cameroun se regroupent de plus en plus en GIC : Groupement d'Intérêt Collectif. En étant plus nombreux, on obtient un meilleur rendement, mais quelques irréductibles continuent à penser qu'on est bien mieux tout seul.

6. LA FAMILLE (LES PRIÈRES D’ELAT MINKOM)
Dans la région du Centre, le père Maurice assure la charge de son diocèse. Il ne se fait guère d'illusions sur les motivations de ses ouailles : ici, dit-il, on croit en Dieu en espérant qu'il améliorera les choses. La famille est le second soutien que reçoivent les paroissiens.

Événements