J'ai chanté, j'ai déchanté et je rechante

Description

Outre celles de l'Irlande, les principales influences celtiques qu'on trouve dans la musique traditionnelle francophone d'Amérique proviennent sans contredit de la Bretagne.

Lors l'une veillée à la crêperie du Corps de Garde de Malestroit, des paysans bretons chantent de vieux airs que bien des Acadiens et des Québécois reconnaîtront. Yan Plumier et Philippe Durand parlent avec émotion de la cause bretonne dont ils sont d’ardents défenseurs. Le film a été tourné en Haute Bretagne où, bien qu'on se dise breton, on ne parle que le français

Événements